image_pdfimage_print

Bonjour à tous. Merci pour votre message et vos réflexions.

Vous avez très bien compris, en fonction de notre lieu de vie, nous n’adoptons pas les mêmes habitudes ou réflexes.

Et cela va aussi pour nos latitudes ! En France quelqu’un qui vit en Bretagne où la pluie est régulière pense plus facilement à son parapluie quand il sort de chez lui, qu’en Provence où la pluie est rare ! Ici quand il pleut on ne sort pas de chez soi.. Ou presque 🙂

Alors vous avez tout à fait raison ! Les habitants d’Amazonie ou du Groenland n’ont ni les mêmes métiers, ni les mêmes maisons, ni les mêmes outils, ni les meubles ou bien les mêmes langues…

Les tropiques

Commençons par la vie en forêt tropicale (je ne parle pas ici que de l’Amazonie, mais des tropiques en général… Vous savez où c’est ?).

Ici, vous voyez, des enfants d’un village qui se trouve sur l’Amazone : ils sont habillés quasiment comme vous. Enfin vous en ce moment, vous devez être habillés plus chaudement. Eux sont en habits d’été toute l’année !

Enfants d’une école sur l’Amazone

Mais vous imaginez bien que pendant longtemps, ils s’habillaient en effet avec ce qu’ils trouvaient dans la forêt.

Homme habillé selon la tradition Embera
Enfants Embera
Famille Embera

Ainsi, ces personnes vivant au Panama sont habillées selon leur tradition. Ils portent pagne et colliers mais ce sont surtout les tatouages qui les habillent. Ils se vêtent au plus simple et au plus léger car la température est élevée là bas.

Pour se nourrir en effet, ils chassent, cueillent et pêchent, vous avez tout à fait raison.

Femme installant un casier
Homme relevant un filer

Le désert Australien

En Australie, nous devons distinguer les “natifs” appelés aborigènes et les non aborigènes (des personnes extérieures qui se sont installées là il y a des centaines d’années).

Femme aborigène

Une fois de plus, vous les voyez peu habillés, ce sont surtout les bijoux et tatouages qui leur servent d’habits.

Homme aborigène

Le reste de la population australienne vit essentiellement sur les côtes. Très peu de gens vivent dans le désert australien car il n’y a quasiment pas d’eau et il y fait très très chaud.

Ainsi, les aborigènes vivent de la pêche, de la chasse et surtout de la cueillette de fruits.

Le Groenland

Vous avez très bien deviné pour le Groenland ! Bravo !

En effet, ils vivent de la chasse (phoque, baleine, renne, etc.), de la pêche, l’été ils ramassent des baies qui poussent dans la toundra. Et avant que les avions existent, ils ne consommaient aucun légume car rien ne pousse… Mais savez-vous pourquoi rien ne pousse là haut alors que l’été il y a beaucoup de soleil et que les températures sont positives ?

Ainsi ils trouvent des vitamine ailleurs : dans la peau des baleines par exemple ! Le matak (morceau de peau) contient autant de vitamine C qu’un citron !

Ils s’habillent chaudement en hiver avec un anorak (saviez vous que ce mot est un mot Groenlandais !).

D’ailleurs, un petit jeu en passant : connaissez-vous d’autres mots groenlandais à votre avis ?

Pantalon et kamik en peau d’ours
Le kayak servant à chasser

Pour résumer, vous avez très bien compris les différences de cultures entre les gens qui vivent dans des endroits très différents du monde : on ne vit pas pareil, on ne s’habille pas pareil, on ne mange pas pareil. C’est justement ça qui est intéressant et c’est ce que j’aime dans mon travail : comprendre les gens et les respecter tels qu’ils sont !

Dans quelques jours, je pars travailler en Amérique centrale ! Je vous enverrai des nouvelles de là bas. Passez de bonnes fêtes de fin d’année et bonne rentrée en janvier !

A bientôt,

Ombline